Ça parle du copyleft.

Une licence Creative Commons au service du W3C.
En juin 2013, le W3C (World Wide Web Consortium) pourrait faire passer des spécifications HTML 5 sous Creative Commons BY 3.0. Cette licence s’ajouterait à celle du W3C, actuellement trop limitative selon certains membres de l’organisme.
DRM contre Web ouvert : le drame shakespearien du W3C.
Le W3C (World Wide Web Consortium) veut permettre aux diffuseurs de contrôler la lecture de leurs contenus protégés. Il répond ainsi aux demandes du marché, mais sacrifie au principe de neutralité du Web. Cela crée un malaise au sein du consortium, qui a ouvert un débat public pour, peut-être, se libérer du poids de cette décision.
The Algorithm contre Wikipédia.
De moins en moins d’artistes passent par les canaux de diffusion traditionnels. Pourtant, Wikipédia fait encore référence à ces canaux pour légitimer ses sujets. En refusant d’accueillir ces artistes, l’encyclopédie tente maladroitement de se légitimer et perd de plus en plus contact avec la communauté qui la fait vivre.
haut de page